La bille est un instrument de l'avion permettant de mettre en évidence la symétrie ou la dissymétrie du vol. Elle est constituée d'une masselotte (d'où le nom de l'instrument) placée dans un tube convexe fixe placé parallèlelement à l'envergure des ailes. Le tube est rempli par un liquide dense (huile) qui amorti les mouvements de la masselotteLorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam

.

Quand l'avion se met en virage, la masselotte subi le même facteur de charge que l'avion lui-même. Le tube étant convexe, tant que le poids apparent est perpendiculaire à l'envergure, la masselotte reste au milieu du tube (virage symétrique). Lorsque le poids apparent n'est plus perpendiculaire à l'envergure, la bille se déplace du côté où le poids apparent est le plus important.

Lors d'un vol dissymétrique, le pilote doit alors corriger en utilisant la gouverne de l'axe de lacet (dérive) en agissant sur le palonnier du côté où se trouve la bille. Pour le retenir, l'expression consacrée est : "Le pied chasse la bille".

Indicateur de virage

Appelé "aiguille", c'est un instrument gyroscopique dont l'alimentation est électrique (en règle générale sur nos petits avions). Cette aiguille permet de détecter le taux de virage de l'avion.

L'aiguille est constituée d'un gyroscope qui permet de garantir la fixité de l'aiguille dans l'espace, tandis que le boitier de l'instrument, fixé au tableau de bord de l'avion, se déplace avec l'avion.

Le fil de laine

Sur les planeurs, la bille est parfois remplacée par un fil de laine collé sur la verrière à l'une de ses extrémités. Le fil se place dans les filets d'air et permet de visualiser si ceux-ci sont dans l'axe de l'avion ou non. Comme pour la bille, le pilote remet le fil de laine dans l'axe longitudinal de l'avion en agissant sur les palonniers.